Gokayama (Ville de Nanto)

  • Beauté des couleurs automnales, village de style gasshô de Suganuma
  • Kokiriko, l'une des plus anciennes chansons folkloriques japonaises
  • Village de style gasshô d'Ainokura sous la neige
  • Reflet des maisons de style gasshô sur une rizière
  • Ama, grenier d'une maison villageoise de style gasshô
  • Hô-onkô, cuisine bouddhiste qui reste la base de l'hospitalité de la région fervente de Gokayama
  • "Mugiyabushi", chanson folklorique narrant la légende de la fuite du clan guérrier Heike
  • Tôfu de Gokayama, réputé pour sa fermeté
  • Papier washi de Gokayama, utilisé pour la fabrication d'objets artisanaux traditionnels
  • Akakabu ou "navet rouge", spécialité d'automne de Gokayama

Topographie

Située à l’est de Kanazawa, la ville de Nanto jouit d’une richesse naturelle incroyable. Elle est recouverte à 80% par des forêts, qui comprennent notamment le Parc National Hakusan, et est traversée par deux rivières, la Shôgawa et l’Oyabegawa. Avec un climat froid et de fortes précipitations en hiver, il n’est pas rare d’avoir trois mètres de neige dans les zones montagneuses. Dans les plaines, on peut profiter des paysages pittoresques des fermes paysannes au milieu des rizières.

Histoire de la ville

La région est habitée depuis longtemps, on y a en effet découvert des vestiges de bâtiments officiels vieux d’environ 1200 ans. Il y a près de 600 ans plusieurs villages ont commencé à se développer autour de temples et de marchés. Sous l’impulsion du clan Maeda de Kaga, l’exploitation de nouvelles terres s’est accentuée dans les plaines. Situé en zone montagneuse, le village de Gokayama, a vu naître une culture populaire originale ancrée dans son cadre naturel et symbolisée par ses maisons traditionnelles de style gasshô.

Particularités

De nombreuses festivités sont organisées tout au long de l'année afin de mettre en valeur non seulement la richesse du patrimoine naturel et culturel, comme les maisons de style gasshô de Gokayama, enregistrées au patrimoine mondiale de l’Unesco, mais également les arts et les festivals traditionnels. La ville, avec ses nombreuses stations thermales et stations de ski, offre une multitude de façons de profiter de ses richesses. Par ailleurs, Nanto est reliée directement à Toyama, Kanazawa et Nagoya grâce à l’autoroute Tôkai Hokuriku, ce qui laisse espérer le développement du tourisme et de l’industrie.

Industries et productions principales

La région est réputée pour ses nombreux artisanats traditionnels à commencer par le papier washi de Gokayama ou les sculptures Inami. L’ancienne technique de tissage de soie Jôhana ou la fabrication de battes de base-ball en bois, très appréciées des joueurs professionnels, sont également des spécialités locales. L’agriculture n’est pas en reste dans la région avec la culture du riz, de la patate douce ou des navets rouges. Enfin, depuis quelques années, on remarque le développement du secteur des nouvelles technologies à fibre optique (production d’animation vidéo ou de robots nouvelle génération).

Relations publiques

Avec ses décors champêtres et ses sites historiques tels le village de Gokayama, Nanto est une charmante ville où la beauté des paysages japonais d’autrefois est toujours vivante. Dotée d’un environnement naturel riche et original, la ville attache beaucoup d’importance à la conservation de son histoire, de sa culture et de ses paysages uniques. Nanto et l’ensemble de ses habitants s’efforcent de proposer un accueil des plus chaleureux aux visiteurs afin de leur faire passer un excellent séjour et de leur donner l’envie de revenir.